La conscience corporelle

La Conscience Corrporelle



Votre corps a des rythmes et des mouvements innés qui peuvent nous aider à comprendre ses états. La pratique de la Conscience Corporelle peut vous aider vers votre bien-être en vous accordant aux besoins de votre corps.
Toute matière est en mouvement. Dans certaines sortes de matière, les rythmes des mouvements maintiennent l’élan de la vie.
Ces rythmes se chevauchent & s’influencent pour s’adapter aux besoins de chaque cellule, tissu, organe, système et individu. Ces besoins sont en changement constant et sont répondus par la respiration, le battement du coeur, les cycles d’hormones, la circulation lymphatique, le réseau nerveux, etc.

Le corps est une structure où toutes les pièces sont en relation. Par la continuité des tissus, les mouvements se transmettent partout; la respiration peut-être ressentit dans l’abdomen & le thorax, mais influence aussi les épaules, les bras, les mains…
L’observation du mouvement de notre respiration est comparable à l’observation de la surface d’un cours d’eau : nous voyons des vagues. Toutefois, d’autres mouvements sont présents & sont en relation avec les vagues ; les courants des eaux varient selon la profondeur & les courants des vents varient selon l’altitude. Malgré le fait qu’il est plus facile de percevoir les vagues de la surface, il peut aussi être utile de développer une conscience de ce qui est moins apparent. Comme pour un navigateur qui est conscient des courants de l’eau et de l’air et qui peut lire les états de l’océan, notre compréhension des rythmes en nous peut nous aider à être en harmonie avec notre corps.

L’apprentissage de cette conscience est le travail d’une vie. Il ne s’agit pas d’un travail difficile, mais plutôt d’une attention, d’une ouverture et d’une présence active envers nous-mêmes. Le corps est comme un véhicule dans lequel vous passez tout votre temps. L’écoute de votre machinerie peut vous permettre de mieux comprendre vos besoins ainsi que d’entendre les effets de vos choix sur son fonctionnement : le bruit du moteur; le grincement des pièces; le changement de vitesse… Vous ne pouvez pas échanger cette machine, donc les besoins de votre corps et les votre sont identiques.

Un cours sur la Conscience Corporelle sera offert à la Coop Gym Santé Sutton prochainement, où vous pourrez développer votre attention à l’aide d’un guide.

D’ici là, voici un exercice pour vous aider à trouver des rythmes qui donnent l’inertie à votre vie.


 La respiration :

Prenez une posture de votre choix dans laquelle vous pouvez être détendu, mais attentif : debout, assis, couché… Vous pouvez faire cet exercice tout en le lisant ou le faire en segments. Cet exercice peut-être fait n’importe quand:

En conduisant, en marchant, en s’entrainant… Comment respirez-vous? Avec votre abdomen ou votre thorax? Par le nez ou la bouche? En y pensant, comment votre respiration a-t’elle changée?
Essayez de respirer par le ventre. En inspirant, gonflez le ventre. En expirant, laissez le ventre retomber. De cette manière, le diaphragme thoracique, qui est le muscle principal de la respiration, travaille davantage. Les muscles des côtes, du dos, de la poitrine et des épaules peuvent alors se reposer.
Si ce n’est pas déjà fait, essayez de respirer par le nez, si possible. Laissez votre mâchoire, votre bouche et votre visage se détendre.
Tout en respirant par le ventre et avec le nez, sans tendre et sans contracter d’autres parties de votre corps, portez votre attention ailleurs. Essayez de ressentir d’autres régions qui se font influencer par le mouvement de votre respiration. Chaque partie du corps bouge à chaque cycle du souffle, donc vous pourriez éventuellement ressentir les vagues jusqu’au bout des orteils et des doigts. Vous pouvez commencer proche en vous éloignant : comment la poitrine bouge-t-elle? Les épaules? Les coudes? Les poignets? Essayez de visiter le corps entier de cette manière.
Garder chaque partie que vous avez visitée dans votre attention, sans y mettre tout votre regard. Essayez d’avoir un aperçu du paysage entier et non d’un seul segment. Ressentez-vous le mouvement du rythme partout? Sinon, pouvez-vous l’aider à habiter les zones moins mobiles? Ne laissez pas se tendre les parties ou vous poser votre attention.
Plutôt que de terminer cet exercice, essayer de maintenir l’attention et l’écoute que vous avez atteintes tout en continuant vos activités. Pour que cette écoute soit bénéfique, elle doit être douce & décontractée.
J’espère vous rencontrer pour continuer notre pratique lors des cours de Conscience Corporelle à la Coop Gym Santé Sutton. Nous allons explorer davantage la respiration ainsi que le rythme du système cardiovasculaire & d’autres mouvements rythmiques du corps.
Merci pour votre lecture & à la prochaine,

Eric Glowa
Kinésiologue & étudiant en Ostéopathie

www.ericglowa.ca



Messages les plus consultés